Le test de la fraise

Votre contenu passe-t-il le test de la fraise ?

Que vous soyez dirigeant, salarié, solopreneur… le marketing de contenu est un moyen extrêmement efficace pour communiquer sur votre marque personnelle en apportant de la valeur à vos interlocuteurs.

L’idée est de donner envie à vos lecteurs de s’engager.

 

Pourtant, faire en sorte que les gens s’engagent est un vrai défi ! Nous sommes bombardés d’une quantité croissante de contenus à absorber. Il y a 130 000 nouveaux articles chaque semaine sur LinkedIn, plus de 500 millions de tweets chaque jour*, et plus de 300 heures de vidéo téléchargées sur YouTube chaque minute.

 

Et tout ce bruit devient de plus en plus fort :

La seule chose que personne ne produit davantage, c’est le temps.
Il n’y a toujours que 24 heures dans une journée.

 

Alors, quelle est la réponse ?
Le test de la fraise !

 

Le contenu le plus lu, le plus partagé et qui donne le plus envie d’agir, se trouve à l’intersection de trois points forts :
attractif, digeste et utile.

 

  • Attractif, appétissant : avec tous ces contenus pour attirer notre attention, notre choix va directement vers les plus séduisants. En une fraction de seconde nous décidons de continuer à lire – ou pas. Le message doit être convaincant. Immédiatement.

 

  • Digeste, facile à absorber : dans ce monde de tweets à 280 caractères, où les Snapchat durent 10 secondes max, nous voulons du contenu qui nous prend peu de temps. Il doit nous satisfaire – mais vite !

Selon le Statistic Brain Institute, la durée d’attention moyenne…

  • en 2000 était de 12 secondes
  • en 2015 était de 8,25 secondes
  • et en 2018, ce sera combien ?

 

  • Utile, bénéfique : votre audience ne s’investit dans votre contenu que si elle croit qu’elle va en retirer quelque chose elle veut peut-être apprendre et grandir, résoudre un problème, rire ? en quoi votre contenu peut-il l’aider ? C’est l’élément « nourrissant », le plus précieux, le plus viral. Il apporte du concret, soutient les « like », les commentaires et les partages. L’intérêt doit apparaître comme une évidence dès le début du contenu. Personne ne va rester avec vous jusqu’à la fin s’il n’y a pas une vraie connexion au départ.

 

L’aliment qui se trouve à l’intersection de ces 3 éléments est… la fraise ! 

  • je suis un grand fan de fraises (si vous n’êtes pas fan de fraises, remplacez par votre fruit préféré)
  • lorsqu’elles sont bien mûres, les fraises sont appétissantes
  • les fraises sont faciles à manger, à absorber

care2.com attribue aux fraises dix bénéfices pour la santé, comme la stimulation de la mémoire à court terme, ou certains effets sur les maladies cardiovasculaires.

 

Relisez vos articles, et cochez au moins 2 cases sur les 3. Vos articles sont-ils…

  • attractifs, appétissants ?
  • digestes, faciles à absorber ?
  • utiles, bénéfiques ?

 

Cocher les 3 apporte beaucoup plus d’impact à votre marque ! 

  • pourtant pour la plupart des contenus, je vois seulement 1 ou 2 cases cochées au lieu des 3
  • certains contenus sont appétissants et faciles à absorber – comme Twizzlers (mon bonbon préféré !). C’est appétissant, mais aucun apport nutritif. Où est le bénéfice ?
  • un autre contenu peut être appétissant et bénéfique, mais va ressembler à un melon géant, pas évident à absorber. Un peu comme un livre blanc ou un SlideShare de 60 pages. Même si, parfois, c’est le meilleur moyen de communiquer votre contenu car il est impossible de faire passer votre message en une petite bouchée de la taille d’une fraise.
  • d’autres contenus se trouvent à l’intersection de « faciles à absorber » et « bénéfiques » comme les pruneaux ! Pas besoin d’un engagement énorme, mais ce n’est pas très appétissant (mes excuses à ceux d’entre vous qui aiment les pruneaux)
  • créer du contenu qui rassemble les 3 est un vrai challenge. Mais c’est là que se trouve le « sweet spot » !

Et pour rendre encore plus doux (plus sweet)
je suggère de tremper votre fraise dans du chocolat

Même si la fraise est parfaite au naturel, plongée dans le chocolat elle est encore plus séduisante !
Comment faire cela ?

 

  • Avec le titre et les toutes premières phrases (ou secondes s’il s’agit d’une vidéo) et/ou l’image associée.

Selon le grand publicitaire David Ogilvy, «en moyenne, 5 fois plus de gens lisent le titre que le contenu. Quand vous avez écrit votre titre, vous avez dépensé 80 centimes de votre euro. »

 

  • L’élément «appétissant» est le plus important car sans lui, votre audience sera moins attirée par votre contenu, quelle que soit sa valeur et sa facilité à être consommé. Donc quand vous créez du contenu, faites-lui passer mon test de la fraise. Et ne le publiez pas sans le plonger dans une sublime sauce au chocolat.

 

*Expanded Ramblings

 Source de l’article écrit par William Arruda est le co-fondateur Reach Personal Branding, CareerBlast, et auteur de l’e-book « The 9 Predictors of Promotion«
Adaptation française Béatrice Cuvelier pour Personal Branding France avec l’aimable autorisation de William Arruda.
Si vous partagez ce texte merci d’en conserver l’intégralité, y-compris ces lignes.