8 questions-clés de Personal Branding

Votre différence, c’est votre force. Pourtant ce n’est peut-être pas cette idée-là que vous avez de vous-même !

Commencez par 8 questions-clés de Personal Branding pour y voir plus clair.


Découvrez l’article complet de Place des réseaux, le web-magazine des entrepreneurs en réseaux

Avec Béatrice Cuvelier, Fondatrice et dirigeante de Centième Singe, organisme de formation/coaching spécialisé en Personal Branding et Évolution Consciente.

Votre différence, c’est votre force. Mais quelle est-elle ? La démarche de Personal Branding vous révèle à vous-même et aux autres dans vos sphères pro, perso et bien sûr en réseau. Pour faire progresser votre marketing personnel, suivez le guide.

SUIS-JE À L’AISE POUR COMMUNIQUER CE QUI FAIT MA DIFFÉRENCE ? CE QUI ME REND UNIQUE ?

Certains entrepreneurs ont parfois des scrupules à porter un regard positif sur eux-mêmes. Surtout en France, pays cartésien du doute critique. Autre obstacle : considérer la différence en termes de compétition. Il ne s’agit pas d’être le meilleur, mais d’être autrement. Et avant tout d’être soi, rien que soi, mais pleinement soi. « Un de mes clients, commente Béatrice Cuvelier, se jugeait un iconoclaste, mais n’en faisait pas une qualité dans sa communication personnelle. En assumant ce trait de personnalité, il en a fait sa signature : il est formateur et anime des groupes de créativité. »

QUELS SONT LES ÉLÉMENTS LES PLUS IRRÉSISTIBLES DE MA MARQUE PERSONNELLE ?

Mettez au clair ce que vous pensez être vos talents, vos traits de caractères dominants, vos passions, votre parcours, le ou les projets qui vous tiennent à cœur… « Lorsque vous aurez vos réponses, note Béatrice Cuvelier, vous serez plus à l’aise dans vos contacts et en capacité de développer plus rapidement et naturellement des liens authentiques avec vos relations, dès les premières rencontres en réseau.

EST-CE QUE JE SAIS VRAIMENT CE QUE LES AUTRES PENSENT DE MOI ET QUELLE IMAGE JE LEUR LAISSE ?

Cette question sur la trace que vous laissez vous permet d’évaluer votre « congruence ». Votre image est-elle claire, univoque et… positive ? Imaginez que des personnes, proches et relations personnelles se rencontrent et parlent de vous. Tomberaient-elles d’accord ? Pour Béatrice Cuvelier, « Chacun a intérêt à faire cet exercice de consultation au sein de son réseau relationnel. Nous avons créé un outil 360 pour interroger de façon anonyme les contacts de nos clients pour faire un bilan d’image en remontant et analysant leurs convergences et divergences ».

SUIS-JE BIEN À MA PLACE DANS MES RELATIONS PRO ET PERSO ET DANS LES RÉSEAUX AUXQUELS J’APPARTIENS ?

Bâtir sa marque personnelle, c’est aussi s’interroger sur ses choix de vie. Napoléon Hill affirmait que nous sommes la moyenne des 5 personnes que l’on côtoie le plus. Que ce soit pour votre moral, votre énergie, votre conduite et même pour votre santé, votre entourage déteint sur vous. « Il est donc important, commente Béatrice Cuvelier, d’évaluer vos affinités réelles en termes de valeurs partagées ou au contraire conflictuelles et de faire évoluer votre environnement en conséquence ».
Exercice : réalisez votre pentagramme relationnel, les valeurs qu’il véhicule, et demandez-vous s’il est cohérent avec ce que vous souhaitez vraiment vivre.

EST-CE QUE JE ME CONCENTRE EN PRIORITÉ SUR MES POINTS FORTS ?

Certains schémas de pensée ou d’éducation ont la vie dure et produisent des injonctions telles que « Sois parfait » ou « il faut bien… » etc. Or on entreprend pour se sentir libre et autonome, pour devenir son propre boss, pas pour se fustiger ou se faire taper sur les doigts. Béatrice Cuvelier nous recommande comme les sportifs de haut niveau, d’apprendre à cultiver nos points forts et de pallier nos points faibles en s’entourant de partenaires complémentaires. « Ainsi, conclut-elle, dans un réseau, chacun stimule ses propres énergies et celles des autres ».

EST-CE QUE JE CONNAIS MON AUDIENCE IDÉALE ? EST-CE QUE JE M’AUTORISE À LA CIBLER VRAIMENT ?

Pour assurer son activité, on peut être tenté de vouloir s’adresser à tout le monde et ce grand écart conduit à gommer toute aspérité dans sa communication ou sa conduite. Bref de se délayer, de se banaliser. En ciblant vos prospects, vos partenaires en fonction d’affinités réelles, vous vous mettez en situation de travailler pour les clients que vous aurez choisis comme ils vous auront eux-mêmes choisis. Et pour Béatrice Cuvelier, choisir n’est pas forcément synonyme de renoncement. « Si je souhaite par exemple présenter mon offre à des personnes de la génération Y, je vais émettre des signes pertinents qui peuvent faire réagir d’autres personnes qui partagent les mêmes valeurs.

EST-CE QUE JE SUIS AU POINT SUR MON SLOGAN PERSONNEL, MA BANDE-ANNONCE, ET PRÊT À FAIRE MOUCHE LORS DE MES ENTRETIENS ?

Voilà un important travail à mener dont les bénéfices sont multiples : savoir vous présenter avec concision, efficacité et conviction, c’est le socle de votre assurance car lors d’un échange vous pouvez d’entrée de jeu capter l’attention de votre interlocuteur et laisser une trace claire, positive et durable. Mais ce n’est pas tout… Cela renforce naturellement votre aisance relationnelle. « Sans avoir à chercher vos mots, constate Béatrice Cuvelier, vous vous rendez plus disponible et plus attentif et présent pour votre interlocuteur. »

SUIS-JE FIER DE MES OUTILS DE COMMUNICATION ? AI-JE DU PLAISIR À LES DIFFUSER ?

Pour qui a trouvé sa différence et comment l’exprimer, communiquer devient une fête. Si vous avez trouvé des réponses satisfaisantes aux questions précédentes, c’est sans doute votre cas. Vous êtes en capacité de bâtir une image de marque personnelle cohérente et qui vous motive. Ce serait dommage de communiquer simplement « parce qu’il faut bien communiquer ». Béatrice Cuvelier se souvient d’une prise de conscience personnelle, suite à cette mésaventure : « J’avais fait imprimer des cartes de visite dans lesquelles il y avait une faute dans le code postal. Ce n’était pas bien grave en soi car personne n’y prêtait attention, mais le vice de forme était là et moi, je ne voyais que ça ! Si bien que je ne prenais aucun plaisir à la distribuer. J’ai mis beaucoup de soin et de temps à travailler mon profil sur LinkedIn pour qu’il soit assez fidèle et me donne vraiment envie que les internautes le consultent.


Merci Place des réseaux 

✍🏻 Béatrice Cuvelier, instructrice officielle pour la francophonie depuis 2006